20 rue des 3 châteaux 68000 COLMAR

03 89 80 67 97

  1. Accueil
  2. /
  3. Informations risques
  4. /
  5. Poussières, fumées, aérosols

Les facteurs de risques et nos conseils de prévention !

Quelques définitions

Les aérosols sont des particules dans l’air extrêmement fines (solides ou liquides).

La poussière est le terme générique qui désigne les particules solides présentes dans l’air.

Comme pour toutes les catégories d’aérosols, les poussières peuvent être inhalées et pénétrer plus ou moins profondément dans le système respiratoire. 0n distingue, en lien avec des effets potentiels sur la santé, trois fractions d’aérosols :

  • La fraction inhalable : fraction des particules de l’aérosol, présente dans la zone respiratoire ayant une probabilité d’être inhalées par le nez ou par la bouche.
  • La fraction thoracique : fraction des particules de l’aérosol qui sont inhalées et qui pénètrent dans l’arbre respiratoire au-delà du larynx. Les particules d’un diamètre aérodynamique de 10 µm ont une probabilité de pénétration de 50 %.
  • La fraction alvéolaire :  fraction des particules de l’aérosol qui sont inhalées et qui pénètrent l’arbre respiratoire au-delà des bronchioles non ciliées. Les particules d’un diamètre aérodynamique de 4 µm ont une probabilité de pénétration de 50 %.

Les fumées sont les résidus gazeux de la combustion.
À part les gaz et les vapeurs, la fumée contient également des matières solides très fines comme la suie, les particules d’oxyde métallique ou les aérosols tels que les gouttes d’huile

Evaluation quantitative

Définition VLEP

VLEP : Valeur Limite d’Exposition Professionnelle : la valeur limite d’un agent représente la concentration dans l’air que peut respirer une personne pendant un temps de référence déterminé, concentration en dessous de laquelle le risque d’altération de la santé est négligeable.

Réglementairement, la période de référence est soit de 8 heures (VLEP 8 heures) – soit de 15 minutes (VLEP court terme ou VLECT). Les VLEP sont exprimées en mg/m3 (ou en ppm pour les vapeurs et les gaz).

« L’objectif de la VLEP est la protection des travailleurs contre les effets néfastes pour leur santé d’une exposition à des agents chimiques. Cependant, le respect des valeurs limites n’implique pas l’absence de risque. » Circulaire DGT 2010/03 du 13 avril 2010 relative au contrôle du risque chimique sur les lieux de travail.

Les VLEP peuvent être :

  • Des valeurs limites à caractère indicatif : VALEURS ADMISES INDICATIVES

Les Circulaires du 19 juillet 1982 et suivants (circulaires entre 1982 et 1996) proposent des valeurs indicatives des concentrations admissibles dans l’atmosphère des locaux de travail pour un certain nombre de substances dangereuses.

  • Des valeurs recommandées par la CNAM, par l’INRS/CRAM :

Comme pour le benzo(a)pyrène et α-phénylindole ou les fluides d’usinage ;

  • Des VALEURS LIMITES REGLEMENTAIRES :
  • Valeurs limites réglementaires indicatives ou VRI:

Liste dans l’arrêté du 30 juin 2004 – article R. 4412-150 du Code du Travail ;

  • Valeurs Limites réglementaires Contraignantes ou VRC:
  • Liste des VRC dans le tableau de l’article R. 4412-149 du Code du Travail (ou dans l’annexe 1 de le circulaire DGT 2010/03 du 13 avril 2010) ;
  • Cyanure d’hydrogène et bromométhane (article 2 du Décret 88/448 du 26 avril 1988) ;
  • Amiante (article R. 4412-104 du Code du Travail) ;
  • Poussières (article R.4222-10 du Code du Travail) ;
  • Poussières de Bois (article R.4412-149 du Code du Travail) ;

Outil 65 INRS

Nos ressources documentaires

Découvrir l'ensemble de nos brochures dans l'espace documentation

X



    SalariéEmployeur